Combien coûte la valeur nette du rappeur Rick Rubin

Combien coûte la valeur nette du rappeur Rick Rubin?

Combien coûte la valeur nette du rappeur Rick Rubin?

Le producteur de disques, claviériste, chanteur et rappeur Rick Rubin est bien connu dans l’industrie. Le 10 mars 1963, Rick Rubin fait son entrée dans le monde. Il semble que tout le monde cherche la fortune de Rick Rubin.

À la lumière de cela, nous fournissons cet ensemble de données révisé. La trame de fond de leurs stars préférées est quelque chose que les fans de ces personnes pourraient être particulièrement intéressés à apprendre. De même, nous pouvons maintenant observer l’intérêt pour la fortune de Rick Rubin via Google Trends.

Beaucoup de gens sont curieux de savoir combien d’argent Rick Rubin a amassé. Plongeons plus profondément pour apprendre les détails.

Quelle est la valeur nette de Rick Rubin?

On estime que 250 millions de dollars sont en possession de Rick Rubin. Il est un producteur de disques d’origine américaine. Parmi ses nombreuses réalisations, il est peut-être mieux connu pour ses rôles de coprésident de Columbia Records et de cofondateur de Def Jam Recordings aux côtés de Russell Simmons. Il a travaillé avec certains des artistes les plus célèbres de l’histoire, ce qui lui a valu la réputation d’être l’un des meilleurs producteurs de disques de la musique américaine contemporaine.

Jetez un œil sur la jeunesse et la carrière de Rick Rubin

Le 10 mars 1963, Frederick Jay Rubin est entré dans le monde à Long Beach, New York. Ses parents Michael et Linda l’ont élevé à Lido Beach, New York. Il a formé le groupe punk The Pricks alors qu’il était encore étudiant à Long Beach High School avec l’aide d’un enseignant et de certains de ses camarades de classe.

Rubin a lancé Def Jam Records au cours de sa dernière année en utilisant l’enregistreur à quatre pistes de l’école. En 1982, il fonde Def Jam Records en sortant une chanson de son groupe punk, Hose. En plus de faire partie intégrante de la communauté punk de New York, Hose a également visité le Midwest et la côte ouest.

Ils ont partagé la scène avec des groupes de thrash comme Meat Puppets et Hüsker Dü ainsi que Circle Jerks, Butthole Surfers et Minor Threat. Le groupe s’est dissous en 1984 en raison de l’intérêt croissant de Rubin pour la scène hip-hop de New York.

Après s’être lié d’amitié avec le DJ Jazzy Jay de Zulu Nation, Rubin a plongé tête première dans le monde de la production hip-hop. Ils ont collaboré sur “It’s Yours” de T La Rock, qui est sorti sur Def Jam. Afin de faire sortir “I Need a Beat” de JJ Cool J, Jazzy Jay a mis Rubin en relation avec Russell Simmons, un organisateur de concerts et manager d’artistes.

Def Jam Records

Def Jam Records a été officiellement créé en 1984 alors que Rubin était étudiant à l’Université de New York avec Rubin et Simmons à bord. Rubin est sorti des trois arrondissements du Bronx, de Brooklyn et de Harlem pour découvrir et recruter des rappeurs dans d’autres régions, telles que le Queens, Staten Island et Long Island.

À la suite de son enquête, Rubin découvre et signe avec le groupe de hip-hop Public Enemy. Les Beastie Boys sont un autre groupe associé à Rubin. Il a contribué à faire passer le son du groupe du punk au rap.

Produire pour Run-DMC a été un autre des succès de Rubin. Son travail de production de cette période se caractérise par un hybride de rap et de hard rock. Le duo « Walk This Way » de 1986 de Run-DMC et Aerosmith en est un parfait exemple.

Non seulement cet album a apporté du rap hard rock à un public plus large, mais il a également contribué à donner un nouveau souffle à la carrière en berne d’Aerosmith. Tout en produisant le premier album du groupe de métal Slayer, “Reign in Blood”, Rubin est passé sans effort du rap au rock (1986).

Pendant ce temps, Rubin a également produit le troisième album studio de Cult, “Electric” de 1987 et a réalisé et co-écrit le film Run-DMC, “Tougher Than Leather” de 1988.

Définitivement américain

Ils ont rompu en 1988 après que Rubin se soit disputé avec le président de Def Jam, Lyor Cohen. Simmons est resté à New York avec Def Jam tandis que Rubin a créé Def American Records à Los Angeles.

Bien qu’il ait maintenu ses collaborations avec des groupes de rap tels que Public Enemy, LL Cool J et Run DMC, sa production pendant cette période était principalement axée sur le rock et le métal. Danzig, les Masters of Reality, les Four Horsemen, Wolfsbane et Jesus and Mary Chain étaient tous des groupes qu’il a signés.

Il a organisé des funérailles pour le mot “def” lorsqu’il a appris qu’il avait été accepté dans le dictionnaire, exprimant sa tristesse face à l’acceptation du mot dans l’usage courant. Après cela, il a supprimé le “Def” du nom de son nouveau label et l’a remplacé par “American”. Le premier album sorti par American Recordings était “American Recordings” (1994) de Jonny Cash et le label a ensuite sorti les cinq prochains albums studio de Cash.

Pour son travail sur “The Man Comes Around”, sorti en 2003, Cash a été nominé pour un Grammy et a finalement remporté le prix de la meilleure performance vocale country masculine.
En plus de son travail avec les Red Hot Chili Peppers pour lesquels Rubin a reçu le Grammy du producteur de l’année 2006, il a collaboré avec d’autres artistes sur des projets sortis sur d’autres labels.

Quel est l’immobilier de Rubin

Le célèbre investisseur immobilier Rubin possède un certain nombre de monuments de Los Angeles. À hauteur de 2 millions de dollars, Rick a acheté un manoir fermé de 9 300 pieds carrés dans les collines au-dessus du Sunset Strip de West Hollywood en 1992. Peu de temps après, il a déboursé plus de 785 000 $ pour un « The Mansion » de 4 chambres dans le quartier de Laurel Canyon à Los Angeles. qui a la réputation d’être hanté.

Lors de l’enregistrement de leur album acclamé par la critique Blood Sugar Sex Magik, les Red Hot Chili Peppers ont élu domicile dans ce manoir. Après cela, Audioslave, Maroon 5, Linkin Park, Slipknot, The Mars Volta et bien d’autres groupes ont commencé à utiliser Rubin comme studio d’enregistrement principal.

https://tralitimes.com/

comment appelle-t-on l’image d’une personne renvoyée par le web ?

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top
%d bloggers like this: